Les idéologues de la contre-révolution s’invitent à l’AGECA, et on devrait laisser faire ça ?

Nous relayons ci-dessous un appel publié hier sur Indymedia Paris contre la tenue d’une réunion confusionniste dans une salle militante parisienne, où doivent intervenir conjointement Saint Jean et Saint Michel, à l’invitation d’associations pro-Bachar Al-Assad.

Cet événement confirme s’il en était besoin que les réseaux rouges-bruns n’ont pas fini de s’étendre et de se structurer, et dépassent aujourd’hui largement les franges marginales auxquelles ils restaient cantonnés il y a encore quelques années, tant au sein de l’extrême droite que de l’extrême gauche.

Ce samedi 31 mars à 19h se tiendra à l’AGECA une conférence intitulée « La Syrie : Comprendre pour dialoguer : Révoltes, Réformes, Violence et Géostratégie » ayant notamment pour intervenants Michel Collon et Jean Bricmont.

Organisée par des pro-Bachar Al Assad soutenus par la ribambelle de négationnistes habituels à la tête desquels on trouve Ginette Skandrani, cette conférence est relayée entre autres sur le site de cette dernière « La Voix de la Syrie », sur le site « antisioniste » de l’ISM France et, depuis aujourd’hui, sur celui d’Egalité et Réconcilitation [1]. Bellaciao l’avait aussi un temps mise à l’affiche avant de la retirer.

Les mêmes s’étaient déjà introduits il y a deux semaines à l’AGECA [2] puis à la Bourse du Travail [3] en compagnie de Julien Teil, animateur du site d’extrême droite Mecanopolis et proche du conspirationniste Thierry Meyssan.

Un coup d’oeil au pedigree des organisateurs ne laisse aucun doute quant à leur orientation politique :

Le « collectif pour la Syrie », qui se présente comme une association à visée humaniste œuvrant à « encourager un dialogue serein entre les diverses composantes de la Syrie » est en réalité un faux-nez bachariste [4]. Parmi ses membres, on note le prêtre catholique Michel Lelong, qui s’est illustré en témoignant en faveur de Maurice Papon lors de son procès. Ce proche de Roger Garaudy intervient régulièrement sur Radio Courtoisie et prône un rapprochement entre l’Eglise et les intégristes lefebvristes. Il a collaboré à la revue soralienne Flash et a défendu Al-Manar, la télévision du Hezbollah, interdite d’émission en France pour antisémitisme [5]. C’est sans surprise qu’on le retrouve également à « dialoguer » avec l’officine iranienne qu’est le Centre Zahra, dont le président, Yahia Gouasmi, a fondé le Parti antisioniste avec le soutien d’Alain Soral et de Dieudonné.

L’association Afamia est un autre faux-nez bachariste basé à Vanves qui sous couvert d’échanges « culturels » organise des voyages d’affaires en Syrie. Sa présidente, Ayssar Midani, doit aussi intervenir à la tribune.

« L’appel franco-arabe » est un rassemblement rouge-brun « contre l’ingérence » (comprendre, dans leur novlangue, « pour Kadhafi et Al Assad ») au sein duquel on note la présence de Bruno Drweski, un proche du négationniste Claude Karnoouh [6].

L’association France-Proche Orient n’a apparemment aucune consistance. Une association porte le même nom en Corrèze, mais est apparemment inactive depuis plusieurs années. Rien ne peut nous conduire à penser qu’il s’agisse de la même organisation. Là encore, il s’agit donc d’une association fantoche.

Les invités, quant à eux, sont des sortes de stars dans leur domaine, celui du confusionnisme politique :

Jean Bricmont et Michel Collon sont deux intellectuels belges malheureusement encore trop souvent étiquetés à gauche malgré leurs compromissions nombreuses avec l’extrême droite antisémite. Le premier, qui est un des principaux porte-paroles francophones de Noam Chomsky, s’est fait spécialité de lutter pour la défense de la liberté d’expression des négationnistes et, au nom de la lutte contre le droit d’ingérence, s’est retrouvé sur de nombreuses manifestations pro-Kadhafi et pro-Al Assad aux côtés de Ginette Skandrani et de membres du Gud et du Parti antisioniste. Ami de l’antisémite Paul-Eric Blanrue, il a salué la sortie de son film à la gloire de Robert Faurisson. Tout récemment, il a préfacé le livre antisémite et négationniste du « Juif qui se hait lui-même » Gilad Atzmon paru aux éditions Demi-Lune (une maison d’édition conspirationniste) sous le titre La parabole d’Esther et traduit par le négationniste Marcel Charbonnier [7]. Le second, Michel Collon, se prétend journaliste et est un marxiste stalinien qui ne s’est visiblement pas remis de la fin de la Guerre froide. Grand ami de Jean Bricmont, il a appelé en septembre dernier à manifester pour la défense du régime kadhafiste aux côtés de Ginette Skandrani. Pour cette raison, il s’est vu interdire de conférence à la Bourse du Travail en novembre dernier [8].

Bahar Kimyongür est un militant belge d’origine turque qui a fait l’objet d’une série de procès en vertu de la loi antiterroriste belge pour avoir traduit des textes du parti communiste révolutionnaire turc DHKP-C, considéré par la Turquie comme « terroriste ». Il fait à ce titre l’objet d’une demande d’extradition de ce pays [9]. Le fait qu’il participe à une conférence ayant pour but de soutenir la politique de Bachar Al Assad est donc particulièrement incompréhensible de la part d’un militant qui est censé savoir ce que le mot « répression » veut dire.

Il est intolérable qu’une telle réunion puisse avoir lieu à l’AGECA, salle où se tiennent de nombreuses réunions militantes, sans que personne n’y trouve rien à redire. Nous vous invitons à protester auprès de l’AGECA en vue de la faire annuler, au 01 43 70 35 67.

Les lieux susceptibles d’accueillir des meetings d’extrême droite ne manquent malheureusement pas à Paris. Que nos confus y aillent donc, et qu’ils arrêtent de venir nous faire chier chez nous !

Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos !

Des antifascistes.


[1] Voir ici : lavoixdelasyrie.com/data/ ?p=1516 là : ism-france.org/communiques/Prochains-stands-du-Philistin-article-16781 ou là : egaliteetreconciliation.fr/Conference-Debat-La-Syrie-Revoltes-Reformes-Violences-Geostrategie-11104.html

[2] Appel relayé notamment sur Egalité et Réconciliation : egaliteetreconciliation.fr/Conference-Geopolitique-et-Ingerence-au-Moyen-Orient-cas-de-la-Syrie-10808.html

[3] On trouve un compte-rendu de cette réunion, organisée par une association fantoche de travailleurs africains, la Fetaf, sur Independenza webTV : independenza-webtv.com/2012/03/18/conference-de-presse-du-collectif-pas-en-notre-nom/ On trouve l’annonce de cette conférence toujours sur le site de l’ISM : ism-france.org/analyses/Invitation-a-la-Conference-de-Presse-du-Collectif-Pas-en-Notre-Nom-samedi-17-mars-de-10h-a-12h-Bourse-du-Travail-a-Paris-suivie-d-une-conference-de-la-FETAF-Ingerences-etrangeres-et-guerres-d-occupation—article-16741

[4] Voir son site web 1.0 : collectifpourlasyrie.monsite-orange.fr/

[5] Voir sa fiche Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Michel…

[6] Il est à ce titre cité dans le livre La galaxie Dieudonné paru il y a quelques mois aux éditions Syllepse

[7] Le dossier Bricmont est épais. On ne citera que ses derniers faits d’armes, rapportés par le site Conspis hors de nos vi[ll]es : http://conspishorsdenosvies.noblogs… http://conspishorsdenosvies.noblogs…

[8] Grâce à l’action du collectif antifasciste Missak et Mélinée : http://missaketmelinee.wordpress.com

[9] Voir sa fiche wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Bahar_…

_________________________________

Et en bonus, quelques compléments d’information trouvés dans les commentaires d’Indymedia :

« Le mail de l’AGECA : ageca@ageca.org. Excellente initiative, il y en a marre de toute cette bande qui rentre par la fenêtre quand on la chasse par la porte ! »

« A noter que Gilad Atzmon a été désavoué par des activistes Palestiniens et Américains antisionistes eux-mêmes : http://uspcn.org/2012/03/13/grantin… Par ailleurs, son livre a aussi été édité, sous un autre titre, par Kontre-Kulture, la maison d’édition d’Alain Soral. Après tout ça, Bricmont osera-t-il encore crier au « coupable par association » ? »

This entry was posted in Etudes de cas, Faux amis and tagged , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Bookmark the permalink.

6 Responses to Les idéologues de la contre-révolution s’invitent à l’AGECA, et on devrait laisser faire ça ?

  1. the says:

    « Le fait qu’il (Bahar Kimyongür) participe à une conférence ayant pour but de soutenir la politique de Bachar Al Assad est donc particulièrement incompréhensible de la part d’un militant qui est censé savoir ce que le mot « répression » veut dire ».

    Y a du progrès conspistrucs se gratte la tête. Comment résoudre ce genre de discordance cognitive??? Quel suspens…

  2. En Syrie comme en Russie on dit « mele toi de ton cul »

    Mêlez vous du votre alors.

  3. Bravo à elles pour c’était très courageux vu le contenu de cette réunion.

  4. J’ai prévenu l’asso « La Révolution Syrienne 2011 الثورة السورية »,
    Voici leur réponse d’hier:
    «  » Bonsoir : Deux braves filles révolutionnaires à Paris ont défié hier soir les associations pro-régime : « Collectif pour la Syrie »et « Afamia » qui se réunissaient avec des idéologues déviés connus par leur soutien à tout régime corrompu.
    Les deux filles ont su accrocher des photos des crimes du régime et des tractes à l’entrée et dans toute la rue menant à la salle de conférence.
    «  »

  5. fred says:

    « Pas de fachos dans nos quartiers, pas de quartier pour les fachos ! »

    c’est vrai c’est pas facho dutout comme propos…

    BEEEEhhhhh les moutons !!

    En Syrie comme en Russie on dit « mele toi de ton cul »

    Et on dit aussi va voir en Afghanistan et en Irak ainsi qu’en Lybie
    ce qu’ils en disent….

    BEEEhhhh !!!! les moutons.

    Ha Tonton, vraiement t’a fait du bon boulot. Paix à ton âme.
    Les veaux n’ont toujours rien comprit…

    Alors moi je leur dirait : « regarde la poutre flanquée dans ton oeil avant
    de chercher la paille d’en celui du voisin ».

    Et surtout oublie pas le Rwanda,

    Comme quoi il suffit pas de beler aux fachos pour être un démocrate….

    Beeeeehhhh !!!

  6. David says:

    Vous êtes de grand adeptes de la liberté d’expression. Comme momo merah, vous valez pas mieux

Comments are closed.